8 février 2021

Culotte menstruelle ou serviette hygiénique lavable, mes conseils d’entretien

Comment laver ses protections périodiques lavables? Et sa lingerie menstruelle?

Quand on passe des protections périodiques jetables aux lavables, on veut porter une protection saine et confortable. La recherche de bien-être est une des premières motivations qui nous amène à ce changement.

Mais dans un second temps, il y a un cap à franchir… Le lavage!

Lavable ne veut pas dire compliqué. Mais on peut quand même se poser la question “comment ça s’entretient?”

 

Voici quelques conseils de base, très simples, qui vont vite rentrer dans votre petite routine mensuelle.

 

Avant la première utilisation:

Lorsque la serviette ou la culotte est neuve, on commence par la laver 1 à 2 fois, à 30° ou 40° maximum. On préfère une lessive qui ne contient pas de glycérine. C’est encore mieux si elle est écologique.

Pourquoi?

Afin qu’elle soit bien prête à l’emploi, suffisamment absorbante pour une première utilisation. Le noyau absorbant des produits d’hygiène féminine réutilisables est en fibres absorbantes (parfois en coton, chanvre, eucalyptus, microfibre ou encore zorb…). Elles ont besoin de s’entrainer. Plus on les utilise, plus elles absorbent! La protection devient donc de plus en plus efficace avec le temps.

Au quotidien:

  • Vous pouvez stocker les serviettes utilisées, en attendant le lavage. On peut la replier sur elle-même (en 3, fermée par les boutons pressions, partie imperméable vers l’extérieur) puis la glisser dans une petite trousse imperméable dans votre sac.
  • Avant le lavage en machine, commencez par rincer les protections utilisées. Laissez tremper 5 minutes dans une bassine avec de l’eau froide, puis essorez bien. Vous pourrez recommencer plusieurs fois jusqu’à ce que l’eau de rinçage soit claire.
  • Cela permet d’évacuer un maximum de sang, et évitera qu’il ne reste fixé sur la serviette ou la culotte.
  • Si des traces restent visibles (sang brun en fin de cycle par exemple) il est possible de détacher avec un peu de savon de Marseille (le vert à 72% d’huile d’olive), du savon de Fiel, ou encore un savon écologique détachant.
  • Vous pouvez laver vos culottes et serviettes avec le reste du linge aux coloris similaires, en machine à 30° ou 40° maximum, avec votre lessive écologique préférée (même votre lessive maison, au savon de Marseille vert!). Pensez à les glisser dans un petit filet à linge délicat, pour les préserver.
  • Enfin, laissez sécher à l’air libre! Encore mieux, au soleil pour son pouvoir détachant et assainissant naturel!

 

Respectez bien les étiquettes:

Attention, il est important de suivre les recommandations d’entretien des fabricants, afin de vous garantir la qualité et la tenue de leurs produits.

Il est déconseillé de laver à température plus chaude, si vous voulez garder vos protections en bon état, longtemps!

On oublie également l’utilisation de vinaigre, ou de cycle de trempage/ lavage au percarbonate (efficace  à 60°).

Ces techniques d’entretien sont très efficaces, mais pas adaptées aux serviettes hygiéniques lavables, ni aux lingeries menstruelles.

Cela risque, au contraire, d’altérer la membrane imperméable. On perd en efficacité et on augmente le risque d’avoir des fuites!

Evidemment, le sèche linge est déconseillé pour les mêmes raisons. Pas de séchage sur une source de chaleur non plus!

Les serviettes hygiéniques lavables et la lingerie menstruelle représentent un petit investissement pour s’équiper, surtout quand on opte pour de la fabrication française. Il est donc préférable de prendre les bonnes habitudes qui nous permettront d’en profiter longtemps. Avec une bonne routine, ces produits sont utilisables environ 400 fois!

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez