10 avril 2021

Vous avez bien compris la consigne

La consigne des contenants en verre bien sûr!

Consigner pour quoi faire?

Quand on commence à vouloir réduire ses déchets, on a tendance à s’orienter vers des contenants en verre.  C’est presque parfait, car on évite le plastique… Mais l’emballage est toujours présent!

Que peut on en faire? Le réutiliser, oui… mais au bout d’un moment il n’y a plus de place dans les placards…

Le recycler? C’est un reflexe maintenant bien ancré. Le geste “éco-citoyen”. Mais au fond, c’est quand même jeter. Quel dommage!

La solution: le rapporter quand il est consigné!

Concrètement quel est l’avantage?

L’avantage de la consigne, c’est que le contenant vide va être réutilisé.

Il sera nettoyé, désinfecté, à nouveau rempli puis étiqueté afin d’être remis en circulation. Et sans surprise, ce processus est plus écologique que le recyclage, car beaucoup moins énergivore.

Et ce contenant pourra être réutilisé entre 20 et 30 fois sur les 10 prochaines années!

Pourquoi jeter ce qui peut être aussi facilement réutilisé?

Jusque dans les années 1960, toute la France pratiquait la consigne.

Evidemment car la majorité des contenants pour le lait, les yaourts, les conserves… étaient des bocaux en verre. Et par bon sens, on le remettait dans le circuit.

C’est l’arrivée du plastique, de plus en plus massive qui a mis un coup d’arrêt à la pratique. Et bien sûr on a dérivé de plus en plus vite vers le jetable, l’emballage à usage unique.

 

La consigne plébiscitée

Aujourd’hui elle revient. Les marques françaises s’y intéressent et la propose de plus en plus. Elle  se pratique pour les contenants alimentaires mais aussi pour les cosmétiques.

Et c’est un des critères, qui entre dans la sélection des produits que vous propose So Too Doo, avec la gamme Endro Cosmétiques et celle de la Savonnerie Fleurs de Sel, par exemple.

 

Rien ne se perd, tout se transforme… Pour les textiles également!

Et ça pourrait être la devise d’une de nos créatrices chouchoute, Les Panseuses d’Etoffes.

Engagée dans la création d’articles zéro déchet, fabriqués à partir de tissus de seconde main, elle leur redonne une deuxième fonction et une seconde jeunesse.

Tous ces articles sont consignés. Arrivés en fin de parcours, ils seront réemployés par exemple, en tant que rembourrage pour des coussins, des éponges…

En bref, la consigne c’est faire preuve de bon sens: fini les déchets inutiles!

 

 

Partagez